mercredi, juin 12, 2024
Home World Rishi Sunak, qui a écourté sa participation aux commémorations du D-Day, enchaîne...

Rishi Sunak, qui a écourté sa participation aux commémorations du D-Day, enchaîne les bourdes avant les élections au Royaume-Uni


Le premier ministre britannique, Rishi Sunak, devant le 10, Downing Street, à Londres, le 22 mai 2024.

La campagne de Rishi Sunak a commencé sous de mauvais auspices le 22 mai, quand le premier ministre britannique a annoncé des élections législatives anticipées au 4 juillet, malgré les 20 points de retard de son Parti conservateur sur les travaillistes. Il avait piteuse allure ce jour-là, trempé par une pluie diluvienne sur les marches du 10, Downing Street, la voix en partie couverte par la chanson « Things Can Only Get Better », l’hymne de la campagne victorieuse du travailliste Tony Blair en 1997, diffusée à plein volume par des militants anti-Brexit.

Depuis cette entrée en matière malheureuse, le dirigeant sortant de 44 ans n’en finit plus d’enchaîner les revers et les gaffes. Vendredi 7 juin, il a dû prendre la plume sur le réseau social X pour s’excuser d’avoir écourté sa présence aux commémorations des 80 ans du Débarquement en Normandie.

Jeudi, il a assisté à la cérémonie au mémorial britannique en présence d’Emmanuel Macron, du roi Charles III et de la reine, mais il est retourné au Royaume-Uni juste après, pour enregistrer une interview politique sur ITV, manquant la séquence cruciale au mémorial américain avec Joe Biden et le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. « A la réflexion, c’était une erreur de ne pas rester plus longtemps en France, et je m’en excuse », a reconnu Rishi Sunak dans un rare mouvement de contrition.

Son erreur politique est évidente : sur les photographies officielles, c’est l’ex-premier ministre David Cameron, aujourd’hui son ministre des affaires étrangères, qui s’est tenu aux côtés des autres dirigeants pour une séquence diplomatique hautement symbolique. Pire : il a donné une occasion en or à son grand rival Keir Starmer, le chef de file du Labour, d’être photographié en train d’échanger avec le roi Charles III et Volodymyr Zelensky – lui permettant d’endosser avant l’heure un costume de chef de gouvernement. Même Nigel Farage, le chef du parti d’extrême droite Reform UK et candidat aux législatives, est arrivé en Normandie dès le 5 juin au soir pour peaufiner son image de patriote.

« Par respect pour les vétérans »

Ce manque de respect affiché pour un anniversaire d’une importance historique majeure pour l’Europe et le Royaume-Uni (qui servit de base arrière à la préparation du D-Day et envoya plus de 60 000 soldats débarquer en Normandie) a suscité une volée de critiques dévastatrices. « J’ai pris la seule décision qu’il fallait prendre, je suis resté, par respect pour les vétérans, pour leur dire merci au nom du pays (…) et de mes enfants qui ne vivraient pas dans ce monde de paix sans eux », a cinglé Keir Starmer. Ed Davey, le chef de file des libéraux-démocrates, a souligné qu’un « des plus grands privilèges de la fonction de premier ministre est d’honorer ceux qui servent [le pays], mais Rishi Sunak les a abandonnés sur les plages de Normandie ».

Il vous reste 48.21% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Must Read

video

In Oglinda (01.06.2024) – Regreta Raluca Podea prima casatorie?

In Oglinda (01.06.2024) - Regreta Raluca Podea prima casatorie? #theXclusive #InOglinda #RalucaPodea #MihaiGhita ... source
video

Iraqi Dinar News CBI Capital UN Security Council & Stock Exchange

MIDDLE EAST IRAQI REFORMS & Economics Dinar Investors Entertainment NEWS #Dinar #Reforms #Rates #Finance ... source