dimanche, juin 23, 2024
Home Europe Le Premier ministre britannique s'excuse pour son absence remarquée à la cérémonie...

Le Premier ministre britannique s’excuse pour son absence remarquée à la cérémonie du D-Day



Rishi Sunak n’a pas assisté au principal événement des commémorations du 80e anniversaire du Débarquement, en France, suscitant étonnement et critiques au Royaume-Uni. Le Premier ministre conservateur, à la peine dans les sondages pour les législatives, s’est excusé vendredi pour cette « erreur ».

Publié le : Modifié le :

3 mn

Le faux pas de Rishi Sunak à l’occasion du 80e anniversaire du Débarquement pourrait lui coûter cher. Déjà à la peine à l’approche des législatives au Royaume-Uni, le Premier ministre conservateur a vu ses difficultés s’aggraver vendredi 7 juin, après avoir été contraint de s’excuser pour avoir privilégié une interview aux commémorations.

Ni ses propositions choc – comme le retour d’un service national pour les jeunes – ni ses attaques contre les travaillistes ne l’ont aidé à redresser la barre dans les sondages depuis qu’il a convoqué, à la surprise générale, des élections le 4 juillet. Et sa campagne a subi une nouvelle semaine difficile avec l’irruption tonitruante du nationaliste anti-immigration Nigel Farage dans la course et les accusations de mensonge lors d’un débat télévisé.

Rishi Sunak avait, jeudi, participé à une cérémonie au mémorial britannique de Ver-sur-Mer, mais l’absence du Premier ministre au principal événement de ces commémorations a suscité étonnement et critiques au Royaume-Uni, l’un des principaux artisans du débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944.

À lire aussi« Les honorer pour toujours » : en Normandie, un hommage aux derniers vétérans du Débarquement

 

« Après réflexion, c’était une erreur de ne pas rester en France plus longtemps, et je m’en excuse », a-t-il écrit sur X. « Cet anniversaire devrait être dédié à ceux qui ont fait le sacrifice ultime pour notre pays. La dernière chose que je souhaite, c’est que les commémorations soient éclipsées par la politique. »


Keir Starmer avance ses cartes à Omaha Beach

La bronca a été d’autant plus forte que le chef du gouvernement est rentré pour enregistrer un entretien télévisé, l’occasion surtout de se défendre après avoir été accusé de mensonges lors d’un débat avec le chef du Labour, Keir Starmer, qu’il a accusé de vouloir alourdir la charge fiscale des ménages sur la base de chiffres contestés.

À lire aussiL’ex-avocat Keir Starmer, espoir des travaillistes pour le 10 Downing Street

 

Le leader travailliste, bien parti pour devenir le prochain Premier ministre, était lui à Omaha Beach, et a pu en profiter pour s’afficher avec Volodymyr Zelensky à qui il a promis, s’il est élu, de maintenir le soutien britannique face à l’invasion russe.

« Rishi Sunak devra répondre de son choix. Pour moi, il n’y avait qu’un seul choix, celui d’être là », a commenté Keir Starmer.

« Rishi Sunak n’a même pas pris la peine d’assister aux cérémonies internationales d’Omaha Beach », a critiqué Nigel Farage, le leader de Reform UK, un parti nationaliste et anti-immigration. « Les patriotes qui aiment leur pays ne devraient pas voter pour lui. »

Les Tories à la peine dans les sondages

En position de force, le Labour réunit ses dirigeants vendredi pour valider son programme officiel qui sera publié, comme celui des Tories, la semaine prochaine, étape clé lançant la dernière ligne droite de la campagne.

À moins de quatre semaines du renouvellement des 650 députés de la Chambre des Communes, les conservateurs, au pouvoir depuis 14 ans, affichent un retard de plus de 20 points en moyenne dans les sondages derrière le Labour.

À lire aussiLégislatives au Royaume-Uni : des conservateurs impopulaires et en bout de course

 

Minés par la valse des Premiers ministres depuis le Brexit, la crise du service public de santé et la chute du pouvoir d’achat provoquée par la forte inflation depuis deux ans, les Tories sont également menacés par la progression du parti anti-immigration Reform UK.

Ce dernier se rapproche du parti au pouvoir dans certains sondages et a gagné une visibilité nouvelle avec l’entrée en campagne lundi de son fondateur, le très médiatique Nigel Farage, acteur majeur de la victoire du Brexit lors du référendum de 2016.

Un succès de Reform UK dans les urnes priverait les conservateurs de voix précieuses dans certaines circonscriptions disputées.

Avec AFP





Source link

Must Read

Législatives : manifestation à Paris contre l'extrême droite

De nouvelles manifestations contre l'extrême droite sont prévues dimanche 23 juin dans plusieurs villes de France. Une mobilisation à l'appel, notamment, de plusieurs...
video

Donald Sutherland, the Towering Actor Whose Career Spanned 'M

Donald Sutherland, the Towering Actor Whose Career Spanned 'M We Mirror7 News provide you every latest news, events and ... source

Netanyahu again claims the U.S. is withholding arms shipments, days after Washington denies it

Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu told his Cabinet on Sunday that there had been a “dramatic drop” in U.S. weapons deliveries for Israel’s...

Législatives : journée de mobilisations contre le Rassemblement national

De nouvelles manifestations contre l'extrême droite sont prévues dimanche 23 juin dans plusieurs villes de France. Une mobilisation à l'appel, notamment, de plusieurs...